Communiqué de presse, 7 novembre 2019

La journée des talents de demain

Les employeurs sont soucieux d'attirer l'attention de collaborateurs et collaboratrices adapté·e·sà  leur  domaine  d'activité.  La  journée  Futur  en  tous  genres leur  offre l'opportunité deproposer à la prochaine génération des perspectives professionnellesattrayantes en déconstruisant les stéréotypes de genre. En suivant le principe de la participation croisée, des centaines d'entreprises ouvrent leurs portes aux élèves le 14 novembre 2019. Dans le cadre d'ateliers thématiques passionnants,les élèves ont la possibilité d'avoirun aperçu d'un métier méconnu.

Le nombre de jeunes femmes et hommes optant pour un domaine dans lequel elles et ils sont minoritaires augmente lentement, mais de manière continue. Ainsi le nombre de filles dans les Hautes écoles dans les filières technique, de l'informatique et des technologies est passé de 4 % en 2000 à 12 % en 2018. Quant aux hommes, ils étaient 2 % en 2000 à suivre une formation dans le social et 15 % en 2017.

C'est un développement considérable du monde du travail qui souligne l'importance de la démarche de la journée Futur en tous genres, engagée depuis 19 ans dans le rapport entre le genre et l'orientation professionnelle.

Repenser et continuer la démarche

Malgré ces améliorations, les stéréotypes de genre persistent et continuent de décourager des jeunes à s'orienter sur certaines voies professionnelles. Pour les encourager, ces jeunes peuvent avoir besoin de modèles capables de les stimuler à les suivre dans leur sillage. Parallèlement, il faut la mise en place d'une culture d'entreprise et de la formation professionnelle soutenant les apprenti·e·s dans le développement de leurs intérêts et capacités afin qu'ils et elles fassent moins l'objet de préjugés et de discriminations lorsqu'ils représentent une minorité. C'est pour cela que la journée Futur en tous genres s'engage à convaincre les responsables dans l'éducation, les responsables de la formation, les entreprises, les organisations et les institutions de formation à s'investir en faveur d'une sensibilisation de la relève à la thématique de genre. Chaque année, nous réussissons à augmenter le nombre de place disponibles dans les ateliers thématiques pour les participant·e·s à la journée. La prise de conscience quant à l'importance d'offrir la possibilité d'effectuer un choix libre de sa profession croît continuellement. Marc Aurel Hunziker, vice- directeur de la Société Suisse des Entrepreneurs et directeur de la formation professionnelle, retient les expériences positives vécues par plusieurs entreprises : « Le bien-être de notre économie dépend de la capacité des jeunes à s'enthousiasmer pour le travail qu'ils effectuent et leur envie de développer leurs connaissances et aptitudes. Nous utilisons ainsi la journée Futur en tous genres pour attirer des jeunes qui n'ont peut-être pas pensé à notre domaine d'activité et qui seraient pourtant tout à fait adaptés aux exigences du travail. »

L'inspiration d'un modèle

Une personne ayant osé se lancer dans un domaine peu commun est le présentateur suisse alémanique Patrick Hässig. Il y a deux ans, il a décidé de se réorienter professionnellement et entamer une formation d'infirmier. Comme celle-ci est encore chargée de préjugés sur les hommes, il a décidé de partager ses expériences sur les réseaux sociaux. Il voulait ainsi attirer l'attention des jeunes à le suivre sur cette voie peu commune pour les hommes et faire connaître l'attrait de cette formation professionnelle.

Directrice de Swissrail, Michaela Stöckli s'engage aussi avec passion en faveur d'un choix professionnel libre de préjugés : « Il y a plus de 30 ans, j'ai commencé ma carrière dans un domaine d'activité dominé massivement par les hommes, dans une entreprise qui s'appelait autrefois EDV. Jusqu'à aujourd'hui, je n'ai jamais regretté ce choix et en retient que des moments positifs. J'aimerais volontiers motiver les jeunes à choisir un métier librement, même si celui-ci ne semble pas correspondre aux normes habituelles. »

Découvrir des aptitudes et les développer

Dans les ateliers thématiques, les jeunes passent la journée en petits groupes avec des professionnel·le·s qui répondent à leurs questions. Le point central de la journée est d'aborder la thématique de genre dans le métier dans lequel il peut y avoir une pénurie de main-d'œuvre. Les ateliers sont répertoriés suivant différentes catégories :

Ateliers pour les fillesAteliers pour les garçons
Filles et technique
Filles et informatique
Filles ingénieures
Filles et construction
Filles policières
Filles dans les métiers de la terre et nature
Un jour en tant que Cheffe
Garçons et métiers des soins
Garçons et métiers de la santé
Garçons et métiers du social
Garçons à la découverte du métier d'enseignant
Garçons dans la couture
Garçons et métiers de la petite enfance
Garçons podologues
Garçons fleuristes

Se porter garant de l'égalité

« Notre genre nous définit que partiellement, il ne s'agit que d'une partie de notre identité », écrit Kerstin Duemmler, enseignante et chercheuse en sciences sociales. « Les inégalités peuvent être abordées et déconstruites » et la journée Futur en tous genres représente une bonne opportunité pour cela. Les entreprises embauchant des collaborateurs et collaboratrices indépendamment de leur genre, leur offrant des perspectives professionnelles et de vie adaptées à leurs besoins, véhiculent une image positive dans l'opinion publique et attirent ainsi l'attention de ressources humaines spécialisées et motivées à les rejoindre.

Les ateliers sont soutenus par: CURAVIVA Association des Homes et Institutions Sociales Suisses, Fédération Suisse pour l'Accueil de Jour de l'Enfant, Cadres de la Construction Suisse, Société Suisse des Entrepreneurs SSE, ICT Formation Professionnelle Suisse, Académie suisse des sciences techniques SATW, Société Suisse des Ingénieurs et des Architectes SIA, AM Suisse, Codoc, Coiffure Suisse, Société des Vétérinaires Suisses SVS, l'Association Suisse des Ergothérapeutes ASE, les HES-SO, l’Université de Genève et divers autres Centres de formation professionnelle et Hautes écoles.

Futur en tous genres est un projet des Bureaux pour la promotion de l'égalité entre femmes et hommes des cantons de : AG, AR, BE, BL, BS, FR, GE, GL, GR, LU, NE, SG, SZ, TI, UR, VD, VS, ZG et ZH ainsi que de la Ville de Berne, de Zurich et de la Principauté du Liechtenstein. Le projet est financé par le Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI).